Que pensez-vous de la lngue seconde u Quebec?


View Poll Results: Quelle politique de langue seconde preferez-vous?
Les eleves du secondaire peuvent librement choisir leur langue seconde. 9 50.00%
Les eleves du secondaire doivent apprendre l'anglais? 9 50.00%
Voters: 18. You may not vote on this poll

Machjo
#1
www.vigile.net/ds-langue/docs...7-verrier.html (external - login to view)

Que serrait mieux selon vous?
 
michel-2000
#2
Hum.....

À voir le nombre de fautes dans le titre et dans le premier ''thread'', je pense qu'avant de parler de langue seconde, nous devrions nous concentrer sur la langue première....LE FRANÇAIS.....

Nos jeunes ne savent pas écrire (faites le tour de ce forum, et ailleurs aussi).....ils ne connaissent pas la base du français. Mais, je dois avouer, ils connaissent TRÈS BIEN les abréviations et le ''chat-talk''.

Quelle déception....

Une chance que les correcteurs automatiques existent dans les traitements de texte....merci Bill Gates !!!!! Sinon, cà serait l'enfer!

Mais pour répondre au sondage, je vais vers l'anglais.....

C'est mon opinion, et j'ai les preuves !!!!!

Michel
 
Wàng
#3
Salut Matchyo,

Mi komencis lerni esperanton, pro tio mi tezas ke ghi estus la plej bona solvo (j'ai commencé à étudier la langue internationale, et je pense que celle-ci fournirait la meilleure solution), à mon humble avis cette langue aiderait les petits québécois à mieux comprendre en premier lieu comment fonctionne leur langue, et comment fonctionnent les diverses langues étrangères qu'ils auront le loisir d'apprendre. Ce serait déjà un premier pas, et les ouvrirait sur toutes sortes de langues, y compris le chinois qui est appelé à prendre de l'importance. Bien sûr, l'anglais reste important au Québec, mais rien n'empêche de faire un détour pédagogique (de 150-200 heures) par une langue régulière et rigoureuse, avant de se lancer dans une langue orientée culturellement, et qui est souvent facteur de blocage (de par ses idiomatismes et sa complexité graphique et phonétique dans le cas de l'anglais) et où l'aspect propédeutique est très faible. N'oublions pas que les langues sont des véhicules de la pensée, véhiculant une vision du monde. Personne ne doit imposer sa langue, dans laquelle l'etranger est corseté et comme prisonnier d'une syntaxe rigide, d'emplois arbitraires. Autant donner en premier lieu aux enfants l'outil le plus puissant et le plus efficace! Même si rien n'empêche, par la suite, d'apprendre des langues beaucoup plus difficiles, avec le recul qui siéera, et d'utiliser par exemple l'anglais dans le cas de son travail, faute de mieux.

De plus, le primaire doit être réservé à l'apprentissage de la langue maternelle, afin de donner aux enfants une langue de pensée. On peut très bien apprendre en profondeur une langue étrangère en la commençant dans le secondaire, une fois que les gamins ont de bonnes notions de grammaire et 'comprennent' la façon dont fonctionnent les langues (via ce détour pédagogique par l'espéranto).

Cordialement

Wàng
 
Machjo
#4
Quote: Originally Posted by michel-2000

Hum.....

À voir le nombre de fautes dans le titre et dans le premier ''thread'', je pense qu'avant de parler de langue seconde, nous devrions nous concentrer sur la langue première....LE FRANÇAIS.....

Nos jeunes ne savent pas écrire (faites le tour de ce forum, et ailleurs aussi).....ils ne connaissent pas la base du français. Mais, je dois avouer, ils connaissent TRÈS BIEN les abréviations et le ''chat-talk''.

Quelle déception....

Une chance que les correcteurs automatiques existent dans les traitements de texte....merci Bill Gates !!!!! Sinon, cà serait l'enfer!

Mais pour répondre au sondage, je vais vers l'anglais.....

C'est mon opinion, et j'ai les preuves !!!!!

Michel

Avant tous, Michel, n'oublie-pas que ceci c'est l'internet. C'est a dire, que tu ne peut pas faire des jugements si rapidement. Dans mon cas, par exemple, meme si le francais, ainsi que l'anglais, est ma langue maternelle, j'ai seulement etudier en francais a l'ecole elementaire a ottawa et ensuite a Victoria, et a l'ecole secondaire totallement en englais. J'ai vecue au Quebec pendant pas plus que trois ans, et maintenent je vis en Chine depuis quelques annees. Et ici en Chine, le francais n'est-pas un grand choix. J'ai l'option de parler en Chinoix avec les locaux, en ganglais avec quelques etudients universitaires, en esperanto avec les esperantistes locaux, en arabe avec certain musulmans locaux, ou parfoix en persan avec des iraniens qui travaillent ou etudient en Chine! L'internet est internationale, donc on peut dire que supposer savoir que je doit etres Quebecois puis ce que je choisi d'ecrire un message en francais concernant le Quebec est une grande erreure. Mais concernant le theme sous discussion, je croi que si les elevent du Quebec pourrait choisir leurs langue seconde, ils aurraient une ouverture sur le monde suffisamment grande pour ne pas faire une telle supposition que tous ceux qui s'interesses au sujets Quebecois sont necessairement Quebecois. Il y a meme des chinois enregistre a ce site! Et pardonne mon francais. Comme j'ai dit. Ca fait quelques annees. Je peut tapper en chinoix un peut si tu le veux, par contre. Ou en esperanto. Mais s'il te plais, ne me demande pas d'ecrire en arabe ou en persan.
 
Machjo
#5
Merci, Wang. Si vous etes enregistrer a lernu.net, vous pouvez me trouver sous le meme nom (Machjo), en Chine, dans la ville de Hefei.
 
Wàng
#6
Sans problème! Je sais que vous êtes un «ancien» du forum des européens, qui est fermé en ce moment. Il y a quelques habitués, amoureux de la langue française ( et de l'espéranto), qui se retrouvent aussi sur accent grave www.accentgrave.org/ (external - login to view).

Cordialement

Wàng
 
Machjo
#7
Merci.
 
Machjo
#8
Je croi qu'une autre avantage si le gouvernement du Quebec permetererait aux eleves du secondaire de choisir leure langue seconde serait qu'il pourrait elimine un confli phylosophique entre le droit du groupe (c-a-d la langue francaise, la loi 101) et celles de l'individue (la liberte linguistique). En ce moment, le gouvernement provinciale depense beaucoup de monai pour obliger tout les eleves du secondaire d'apprendre l'anglais, et ensuite ne leure permet pas de l'utiliser librement grace a la loi 101, pour proteger la langue francaise de la menace de la langue anglaise pour laquelle le gouvernement provinciale meme est responsable grace a une grande population qui l'aurrait etudier au secondaire.

Donc, pourquoi pas inverser cette situation si illogique. D'une part, les eleves aurraient le droit de choisir leure langue seconde a l'ecole (ce qui reduirait la menace de la langue anglaise naturellement) et de reduire les restriction de la loi 101 grace a la reduction de la menace dont l'anglais posererait a la langue francaise. Je pourrait immagine egalement, par exemple, que si un musulman anglophone a le choix entre envoyer son enfent a l'ecole en anglais avec le francais langue seconde, ou en francais avec l'arabe langue seconde, il ce peut qu'il choisisse l'ecole francophone. La meme chose pourrait s'applique avec un juif et l'hebreux, ou ceux avec des philosophies humanistes ou semblables et l'esperanto, les zoroastriens et le persan, etc.

Qu'en pensez-vous de cette idee?
 
Wàng
#9
Un des aspects qui font que la situation demolinguistique au Quebec est une question complexe, c'est que dans ce territoire les francophones y sont à la fois majoritaires sur leur sol, et en minorité au sein du Canada federal, et, plus largement, en Amerique du Nord. La loi 101 a ete d'une grande utilite, je pense que ce serait dangereux de l'affaiblir, et puis, c'est un message clair pour les immigrants:«Vous deviendrez Quebecois», libre a eux de choisir une autre terre s'ils ne veulent pas parler français.

En fait, le problème est que ce bilinguisme particulier n'est pas forcement une reponse tres adaptee...Il ne faut pas sous estimer la force d'attraction de la langue anglaise en Amerique du Nord! Je pense que si les élèves ont le choix de leur langue seconde, 99.9% choisiront l'anglais, comme ça se fait en Europe. Et puis, attention aux replis communautaires, dans des ecoles ou les uns apprendraient l'arabe, d'autres l'hebreux, etc. Tout l'enjeu est de trouver une reponse efficace, et qui n'amenera pas l'une des 2 communautes dans une situation frustrante. Ca reste malgres tout le cas au Quebec, ou la situation n'est pas forcement tres saine. Certains quebecois perdent confiance dans leur culture, jugee sans avenir, et dans leur langue, jugee inutile et trop difficile (alors que l'anglais a la fausse reputation d'etre une langue fastoche). Tout ça parce que l'anglais est presente comme étant la seule langue qui soit utile pour leur avenir. L'enseignement des langues est trop utilitariste.

Cependant, l'enseignement de l'anglais comme du français (aux anglophones) reste une necessite, pour apprendre a mieux connaitre son voisin et la culture de l'autre communauté. Mais cela ne doit pas amener certains à cultiver ce que j'appelle «une mentalité de colonisé». L'ideal serait, comme je l'ai dis, de reserver une place à l'esperanto en primaire, pas seulement pour les francophones. Ca favoriserait une plus grande ouverture sur l'universel. Et pourquoi pas generaliser, par la suite, l'apprentissage d'une deuxieme langue etrangere, comme cela se fait en Europe?

Cordialement

Wang

ps/ Je me suis inscrit a lernu, je suis a Marseille (Marsejo).Et j'ai fait attention aux accents et autres diacritiques.
 
Machjo
#10
Bons points, Wang. Comprenablement meme si on pourrait choisir sa langue seconde a l'ecole, un grand pourcentage d'eleves choisiraient l'anglais quand meme. Si on considere la force de la religion, bien sur, il se peut que quelques uns choisirait une langue a part, tels que l'arabe, le persan, etc. mais peut etre pas assez pour valoir la peine creer un tel curriculum, ce qui voudrait dire que l'anglais continuerait a etre menacante. je pourrait immaginer, par contre, que si tous les eleve doit apprendre l'esperanto propadeutique (et je supporte cette idee certainement), que peut-etre quelques eleves loins des centres touristique, ou qui pour autres raisons ne considere pas une langue seconde comme si importante, choisirait tout simplement d'approfondire leurs connaissance de l'esperanto en secondaire, au lieu de changer a l'anglais. Mais encore, il ce peut que ca ne s'appliqurerait qu'a un petit nombre d'etudiant, encore pas suffisant pour combatre la menace. Mais je crois que donner l'option de choisir parmis quelques langues cerait un bon debut au moin. Meme si ca ne permet pas a la menace de l'anglais pour s'affaiblir suffisamment pour affaiblire la loi 101, il ce pourrait que ca permettrerait au moin que la menace ne s'accroatrera plus pour obliger au gouvernement de la rendre encore plus forte qu'elle l'est deja. Mais j'ai l'impression (si je ne me trompe pas) que vous supporter la liberte de l'eleve de pouvoir choisir ca langue seconde a l'ecole, et non pas obliger l'anglais necessairement.

p/s, j'aimererait utiliser les accent, mais mon ordinateure est en chinois seulement, avec la capacite de tapper en lettre romaine de base. Pardon.

Cordialement,

Martin
 
Machjo
#11
[quote="Wàng"]Cependant, l'enseignement de l'anglais comme du français (aux anglophones) reste une necessite, pour apprendre a mieux connaitre son voisin et la culture de l'autre communauté. Mais cela ne doit pas amener certains à cultiver ce que j'appelle «une mentalité de colonisé». L'ideal serait, comme je l'ai dis, de reserver une place à l'esperanto en primaire, pas seulement pour les francophones. Ca favoriserait une plus grande ouverture sur l'universel. Et pourquoi pas generaliser, par la suite, l'apprentissage d'une deuxieme langue etrangere, comme cela se fait en Europe?
[quote]

A oui, a propos de l'enseignement d'une deuxieme langue etrangere, je croit qu'on ne peut pas comparer le Quebec a l'Europe si facilement. Les pays Europeens sont tres petits, ce qui signifie que c'est suffisamment facile pour un Europeen d'avoir la chance de la patiquer avec les pays voisins. Le Quebec est une province immence, et donc dans certaines partie de la province, il n'y a vraiment pas d'utilite pour une deuxieme langue seconde (ou peut etre meme une premiere, mais je crois que meme dans les communautes les plus isole des grandes villes, l'apprentissage d'au moins une langue seconde peut etre utile pour permettre, meme si seulement par correspondance, une echange d'idees qui permet a une meilleure relations entres les peuples du monde). Par exemple, quand j'enseignait l'anglais a la Malbaie pendent un an, j'avais remarque qu'une des enseignate a l'ecole ne parlait pas bien l'anglais, donc evidemment l'enseignement ne serrait pas de si bonne qualiter. L'ecole n'avait pas beaucoup d'options concernent qui emploier grace a ca distance des villes majeures. J'anseignait l'anglais non seulement a des eleves du secondaire, mais egalement a des eleves qui avait faillit leurs examents d' anglais et qui devaient reprendre l'examen pour recevoir leurs doplomes pour entrer a l'universite. Une plainte dont j'entendait souvent etait qu'ils ne voyaient vraiment pas d'utilite pour l'anglais. Ils ne 'sinteressaient pas a oucune profession qui utilisererait leur englais. Donc autant que je crois que l'enseignement d'une langue seconde devrait etre obligatoire, je ne voierait rien de mal avec permettre l'option soit de continuer avec l'esperanto apres l'ecole elementaire, ou de choisir une deuxieme langue seconde. Parmis les communaute plus diverses, tel que Montreal, il est sur que la plus part comprendrons biens l'utilite de l'anglais (a Montreal, l'anglais est necessaire pour plusieures emplois) ou d'une autre langue. Mais il faut comprendre que meme a l'interieure du Quebec, il y a plus de distance entre la Malbaie (une petite ville unilingue francophone nord de la ville de Quebec) et la ville allophone la plus pres de chez eux (Montreal, ville bilingue donc la plus part des interlocuteures connaisses le francais egalement) qu'il y en a entre Berlin et Paris! Et s'ils veulent visiter une ville donc la majorite des interlocuteures ne connaissent pas le francais, donc ca c'est Ottawa, dans laquelle plusieures connaissent le francais egalement. Et la distance entre Ottawa et la Malbaie est bien plus grande que celle entre Berlin et Madrid. Donc pour le Quebec, je ne voierait vraiment pas de probleme permettre aux eleves de choisir s'ils veulent une deuxieme langue seconde ou non. Et encore, meme avec ce choix, je crois que plusieures choisirait d'apprendre l'anglais ou une autre langue seconde malgre tout, sauf peut etre dans les villes plus petites et homogenes. Je retrouve un probleme semblable ici parmis les Chinois. L'anglais est bien difficile pour eux.

Cordialement,

Machjo
 
Wàng
#12
C'est pour ça que je les ai soigneusement evites (les accents)! Enfin, presque tous

Wang
 
Machjo
#13
Sans probleme. Je peut lire les accents chez "Canadiancontent", mais je ne peut pas les tapper. Donc si on tappe en utilisant les accents, je peut quand meme bien lire. Sauf il arrive parfois que je ne peut pas sur certains sites, tels que Yahoo. Mais merci pour le concerne.

Machjo
 
Olympicfan
#14
Je suis nouvelle sur ce forum et pour répondre à votre question, je peux vous dire que nous n'avons pas assez d'anglais dans nos cours. Autant au primaire qu'au secondaire.

Pour moi, l'école idéale aurait une heure de plus chaque jour pour apprendre la langue seconde, ainsi qu'une heure de plus pour l'éducation physique. Les heures de classe ne sont pas assez longues. Les jeunes n'ont pas le temps de tout voir et faire. On se demande pourquoi nos jeunes ne savent pas écrire, lire ou parler la langue seconde et ne sont pas en forme...

Pour finir, j'espère seulement qu'un jour, tous les Canadiens et les Canadiennes (Québécois et Québécoises inclus - incluses) parleront les deux langues officielles de notre beau et vaste pays.

Bonne journée et à bientôt!
 
Wàng
#15
Quote:

nous n'avons pas assez d'anglais dans nos cours

Ca dépend pour quoi: pour parler courramment, certainement pas, l'anglais étant une langue très difficle à prononcer et hautement anarchique dans sa grammaire et ses idiotismes. Mais pour développer une mentalité de colonisé, je pense que l'anglais est suffisamment enseigné comme ça.

Quote:

l'école idéale aurait une heure de plus chaque jour pour apprendre la langue seconde

Pourquoi pas, toutes les langues qu'on veut pour le plaisir( donc à plus forte raison la langue seconde), à condition d'apprendre une vraie langue internationale avant, qui aidera à apprendre les autres par la suite. L'anglais est au concept de langue internationale ce que la Calèche est à la Ferrari, ou les système de mesure anglo-saxon par rapport au système métrique.

Quote:

On se demande pourquoi nos jeunes ne savent pas écrire, lire ou parler la langue seconde et ne sont pas en forme...

C'est partout pareil...allez faire un tour en Europe, en Chine, et vous ne serez pas déçue, à part dans les pays germaniques qui font illusion en anglais, parenté linguistique et envahissement médiatique et scolaire oblige. Les québécois sont parfaitement dans la norme

Quote:

Pour finir, j'espère seulement qu'un jour, tous les Canadiens et les Canadiennes (Québécois et Québécoises inclus - incluses) parleront les deux langues officielles de notre beau et vaste pays.

On n'a pas assez de sa vie pour maitriser sa langue maternelle. Le bilinguisme est une utopie. J'espère qu'on s'en rendra compte un jour, et qu'on arrivera à un système vraiment efficace et démocratique.

Wàng
 
Olympicfan
#16
À Wàng, je n'avais jamais réalisé à quel point le bilinguisme est une utopie comme vous le dites, mais, j'y crois. Tout est possible dans la vie... En autant que les Québécois et Québécoises puissent parler l'anglais couramment tout en gardant un bon français, ça sera génial. Je vous remercie de votre commentaire.

Bonne journée!
 
manda
#17
Moi, je pense que apprendre anglais comme langue seconde est plus importante, et plus egal. Ici au l'Ile et d'ailleurs, nous devrons apprendre francais comme langue seconde, jusqu'on arrive au l'universite, ou il-y-a plus de choix

Les francophones veulent egalite, mais n'oblions pas ceux que egalite veut dire...
 
Wàng
#18
Oui, mais je n'ai jamais dit qu'il fallait abandonner l'étude de la langue seconde, dans la mesure où elle permet de mieux comprendre l'autre communauté. La dérive commence lorsqu'on veut imposer à tout le monde le bilinguisme, et notamment lorsqu'une langue l'emporte sur l'autre dans certains domaines: les media, le monde du travail, où être obligé de travailler dans une langue étrangère est handicapant et humiliant, parce qu'on est toujours dans une position d'infériorité. Alors oui pour l'apprentissage de l'anglais et d'autres langues, mais surtout avant tout il faut penser à instaurer un vrai dialogue des cultures sur un pied d'égalité. L'espéranto, qui s'apprend infiniment plus vite que toute autre langue, pourrait y aider. En tout cas, le fait de savoir l'anglais à un niveau correct ne doit pas dispenser de s'intéresser aux autres langues, notamment à l'espéranto!

Wàng
 
Machjo
#19
Quote: Originally Posted by Olympicfan

À Wàng, je n'avais jamais réalisé à quel point le bilinguisme est une utopie comme vous le dites, mais, j'y crois. Tout est possible dans la vie... En autant que les Québécois et Québécoises puissent parler l'anglais couramment tout en gardant un bon français, ça sera génial. Je vous remercie de votre commentaire.

Bonne journée!

1. Et combien d'impot est-tu prete a payer pour ca?

2. Si cette tache se reussirait, le francais n'aurrait donc aucune utilite autre que de s'identifier comme francophone, un peut comme les chaussure NIKE nous identifie comme joueur de ballon-panier. Mais si non le commerce, la science, etc. se tournerais a l'anglais completement. Ironiqument, la raison pour laquelle le francais existe encore au Quebec est justement car la plupart on faillit a l'apprendre.

Pour une bonne exemple de ton utopie, vient en Chine. Ici, les eleve de classe moyenne apprenne l'anglais a partir de la maternelle, et en premiere annee du primaire, ils l'etudisent jusqu'a au moin 6 heures et 40 minutes par semaines en classe! 8 lecons a 40 minutes chaque une. Et de plus en plus, les profs universitaires commencent a se plaindre que leurs elevent n'ont suffisamment pas de base dans leur langue maternelle! Et le voila ton utopie.

En plus, Le gouvernement provinciale de Jilin doit aller jusqu'a Pekin pour trouver des interpretes de francais pour communiquer avec la france car le gouvernement francais egalement a une base d'anglais trop basse (je travail avec le gouvernement provincial parfois, alors je le sais).
 
Machjo
#20
Quote: Originally Posted by manda

Moi, je pense que apprendre anglais comme langue seconde est plus importante, et plus egal. Ici au l'Ile et d'ailleurs, nous devrons apprendre francais comme langue seconde, jusqu'on arrive au l'universite, ou il-y-a plus de choix

Les francophones veulent egalite, mais n'oblions pas ceux que egalite veut dire...

Alors c'est quoi cette egalite la? Les franco-canadiens apprennent l'anglais, les anglo-Canadiens apprennent le francais, et le restant de la planete nous leche le cul s'ils veulent communique avec nous?

Honetement, je prefere le systeme en C-B, ou les elevent peuvent choisir parmis quelques langues secondes a l'ecole (on ne leurs obligent pas d'apprendre le francaise si'ls ne le veulenet pas, car la province reconnais que la planete ne s'arrete pas a la frontiere naitonale.
 
FiveParadox
#21
Oui, la Columbie-Britannique, elle a un système très bien-choisi; nous ne devons pas apprendre le français. Cependant, le C.-B. a plus d'étudients dans les programmes « immersion » françaises que les autres provinces. Ça marche, non?

Note
J'suis désolé, je ne sais pas le mot pour « immersion ». XD
 
Machjo
#22
Quote: Originally Posted by FiveParadox

Oui, la Columbie-Britannique, elle a un système très bien-choisi; nous ne devons pas apprendre le français. Cependant, le C.-B. a plus d'étudients dans les programmes « immersion » françaises que les autres provinces. Ça marche, non?

Note
J'suis désolé, je ne sais pas le mot pour « immersion ». XD

Sa marche, mais on est pas obliger d'apprendre le francais. On peut choisir entre le francais, l'arabe, le chinois, l'espagnole, l'alement, et le japonais si je ne me trompe pas. Mais au Quebec, il's n'on pas de choix; ils doivent apprendre l'anglais, meme si'ls ont l'intention de travailler en Asie.
 
capitaine caverne
#23
En france, hormis le français, les étudiants prennent en grande majorité l'anglais, car c'est la langue internationnale pour le business( voir déjài le web en général, certains sports,etc...) Mais certains choisissent le chinois, l'espagnol, l'allemand en fonction de leurs gouts.

Quote:

J'suis désolé, je ne sais pas le mot pour « immersion ». XD

je crois que c'est "s'imprégner" "s'investir" dans ce domaine.
si ça peut répondre à ta question
 
cortez
#24
esperanto
 
Wàng
#25
Je suis d'accord avec Machjo, je pense que l'anglais ne fonctionne pas vraiment en tant que langue internationale en raison de la grande difficulté à la posséder vraiment. Certains ont plus de facilité que d'autres, mais ils admettent qu'ils doivent penser à l'anglosaxonne pour avoir plus de facilité( et donc renoncer à leur identité), et en général les esprits carthésiens ne s'en sortent pas avec cette langue. On pourrait aussi évoquer les nombreux traducteurs et interprètes qui sont nécessaires pour toutes les organisations internationales, comme l'ONU, l'UE au parlement...cela engendre beaucoup de coûts et de pertes dans l'information! Beaucoup de gens en France se résignent au globiche et se sont fait à l'idée de rester dans une position d'inférieurs vis-à-vis des anglophones pendant toute leur vie active, du moins pour ceux qui se sont rendus compte qu'ils ne pourront jamais vraiment maîtriser l'anglais. Certains se réjouissent même et attendent le jour ou tout le monde saura parler globiche...le prétexte invoqué est qu'on garde la langue maternelle pour la réflexion et la culture, et l'anglais-globiche pour les contacts matériels et basiques avec l'étranger, en faisant une croix sur une communication vraiment humaine, précise, riche et nuancée, ce que permet l'espéranto en peu de temps, qui lui est une vraie langue interculturelle...

Wàng
 
Olympicfan
#26
Quote: Originally Posted by Machjo

Sa marche, mais on est pas obliger d'apprendre le francais. On peut choisir entre le francais, l'arabe, le chinois, l'espagnol, l'allemand, et le japonais si je ne me trompe pas. Mais au Québec, ils n'ont pas de choix; ils doivent apprendre l'anglais, meme s'ils ont l'intention de travailler en Asie.


Si les gens ont l'intention d'aller travailler en Asie, c'est à eux d'apprendre le chinois, le japonais ou autres. Pour ce qui est des Amériques, les élèves des écoles primaires ou secondaires québécoises seront plus exposés à des Francophones, Anglophones, Espagnoles ou des Portuguais s'ils décident de rester ici, puisque ce sont les quatres langues officielles... Ce n'est pas à l'âge de 6 ou 7 ans que vous savez que vous voulez aller travailler en Asie.

Je vous souhaite une bonne journée!
 
Machjo
#27
"Si les gens ont l'intention d'aller travailler en Asie, c'est à eux d'apprendre le chinois, le japonais ou autres."

Alor si'ls ont l'intention d'aller travailler au Canada anglophone, de meme pour l'anglais? Si le Quebec a l'intention de defendre la langue francaise serieusement, il faut arreter d'agir comme des petits esclaves des anglos et de permettre au moins quelques options linguistique a part l'anglais seulement. Si non, on est aussi bien de se debarasser de la loi 101 et de se tourner vers l'anglais tout-de-suite car c'est par la qu'on vas en finir quand meme avec l'anglais obligatoire.

"Pour ce qui est des Amériques, les élèves des écoles primaires ou secondaires québécoises seront plus exposés à des Francophones, Anglophones, Espagnoles ou des Portuguais s'ils décident de rester ici,"

L'Europe est bien plus pres du Quebec que l'est l'Argentine geographiquement. Mais j'en suis bien d'accort que ces langues-la seront plus utile que le Chinois pour la plupart des elevent. Mais encore la, car l'esperanto a des aspect gramatique semblables a ceux des langues asiatique, ca pourrait etre une option egalement. Si, par exemple, les principaux d'escoles pourrait choisir entre l'anglais, l'espagnole, le portugais et l'esperanto, meme ca ca suffirait pour ne plus OBLIGER les eleves de choisir l'anglais s'ils preferent une autre option.

puisque ce sont les quatres langues officielles...

Les quatres langues officiels de quoi au juste?

Ce n'est pas à l'âge de 6 ou 7 ans que vous savez que vous voulez aller travailler en Asie.

Tu a raison. Mais ce n'est pas a cette age la qu'on sait qu'on veut demenager au Canada anglophone non plus. Alors pourquoi pas commencer par la langue de naissance jusqu'a l'age de huit ans. Ensuite l'esperanto jusque'a l'age de dix ans. Et ensuite, une foix dejabilingue (deux ans suffi pour apprendre suffisamment d'esperanto), par l'age de dix ans, certains elevent aurraient une idee plus clair d'ou au juste qu'ils veulent aller dans la vie, et donc peuvent choisir selon ce critere-la. Selon moi, l'anglais, l'espagnole, le portugais et l'esperanto serraient une bonne liste d'options pour les ecoles du quebec. Au moin la le Quebec pourrait vraiement se dire un peuple indepandant (au moins au niveau culturelle) de l'esclavage a l'anglophonie.

Je vous souhaite une bonne journée!

Et a vous aussie.
 
Olympicfan
#28
Quote: Originally Posted by Machjo

Les quatres langues officiels de quoi au juste?

Ce n'est pas à l'âge de 6 ou 7 ans que vous savez que vous voulez aller travailler en Asie.

Tu a raison. Mais ce n'est pas a cette age la qu'on sait qu'on veut demenager au Canada anglophone non plus. Alors pourquoi pas commencer par la langue de naissance jusqu'a l'age de huit ans. Ensuite l'esperanto jusqu'à l'age de dix ans. Et ensuite, une fois déjà bilingue (deux ans suffi pour apprendre suffisamment d'esperanto), par l'age de dix ans, certains élèves auraient une idée plus clair d'où au juste qu'ils veulent aller dans la vie, et donc peuvent choisir selon ce critère-là. Selon moi, l'anglais, l'espagnol, le portugais et l'esperanto seraient une bonne liste d'options pour les écoles du Québec. Au moin la le Québec pourrait vraiment se dire un peuple indépandant (au moins au niveau culturel) de l'esclavage a l'anglophonie.


Je me suis mal exprimée, les quatres langues officielles des Amériques sont l'anglais, l'espagnol, le portugais et le français. C'est ce que je voulais dire.

Pour ce qui est de la langue seconde, à mon avis, nous avons pas le choix d'apprendre l'anglais, puisque nous sommes entourés d'anglophones... Autant à l'Est avec les provinces Atlantiques, à l'Ouest par l'Ontario, les Prairies et les provinces de l'Ouest, au Nord par les trois Territoires et finalement au Sud par les États-Unis. Malheureusement, leur langue officielle est l'anglais. Si ce c'était l'Esperanto, je suis certaine que ce serait la langue seconde que nous devrions apprendre.

Pour ce qui est d'apprendre différentes langues, je suis totalement d'accord avec vous. Les élèves devraient avoir le choix, mais à mon avis, après avoir appris l'anglais (puisque l'anglais fait parti de notre héritage historique et culturel). Parce que apprendre une nouvelle langue est, d'après moi, une très grande ouverture d'esprit sur le monde qui nous entoure.

Je vous souhaite une bonne journée!
 
JoeyB
#29
I don't really think it matters if one speaks english, french, greek,german,russian,italian, spanish or any other dialect.

The point is people should be allowed to choose, But if you encourage both, rather than forbid one for the sake of the other, you do yourselves a disservice, by failing to educate yourselves and interpret for yourselves.

The point thats being made regarding legalizing discriminatory behaviour, is not that it is a wish to preserve a language and culture, but rather the opposite, that is deny one's language and culture to evolve and encompass more of the peoples lifestyle.

It's not a debate about multiculturalism, it's simply a backwards redneck way of thinking you can preserve something by mothballing it, and preventing all else surrounding it. I have bad news for all those who believe in this theory; The world is bigger than just the Quebecois.
I love languages, and see nothing wrong with expressing a preference to communicate in a particular language, but I will not prevent others from trying to communicate in a language that is also part of my everyday life.
 
Machjo
#30
[quote="capitaine caverne"]En france, hormis le français, les étudiants prennent en grande majorité l'anglais, car c'est la langue internationnale pour le business( voir déjài le web en général, certains sports,etc...) Mais certains choisissent le chinois, l'espagnol, l'allemand en fonction de leurs gouts.

J'ai mes propres critiques du systeme francais, mais je doit dire que dans ce domaine ici au moins, le Quebec devrait se rapprocher du systeme francais et donner au moins quelques options aux principaux d'ecoles.
 

Similar Threads

88
Où habitez-vous?
by Andem | Dec 9th, 2009
2
Qu’en pensez vous de Toronto?
by Rehix | May 26th, 2006
no new posts